Avec le lancement en ligne, Coding da Vinci SaarLorLux 2020 entame la phase suivante : le "sprint"

Licence: CC BY-SA 4.0 | K8 Institut für strategische Ästhetik

DE FR


Pour la première fois dans son histoire, le lancement du hackathon culturel Coding da Vinci fut un événement entièrement numérique. Même s'ils/elles auraient certainement souhaité pouvoir boire un café ou une bière ensemble, ce format décentralisé n'a en rien entamé le tourbillon d'énergie et de créativité des participant.e.s, bien au contraire !

Le 30 avril, à l'issue du premier des trois volets du lancement - "Check the data sets", lui aussi entièrement en ligne -, diverses idées avaient été spontanément développées et présentées brièvement. Au total, 12 idées, pour certaines déjà très élaborées, ont été présentées par les participant.e.s lors de l' "Idea pitching", coup d'envoi du week-end de lancement le 16 mai. La dynamique déployée ensuite lors du speed-dating et dans les open spaces (espaces de travail virtuels mis à disposition des équipes de travail) nous a fortement impressionné.e.s, tout autant que les présentations de projets à l'issue de la journée : en seulement quelques heures et malgré la barrière de la langue et l'absence de proximité physique, 9 équipes se sont "trouvées" et ont manifesté clairement leur intention de faire avancer leurs projects respectifs.


Licence: CC BY-SA 4.0 | K8 Institut für strategische Ästhetik


La deuxième journée de lancement, qui a vu la formation d'une équipe supplémentaire, a été tout aussi productive. Lors des deux premières "input sessions", les équipes ont pu recevoir des informations sur les différents offres du DHVLab de l'Université de Munich en matière de développement de projet dans le cadre de Coding da Vinci, et sur les possibilités de traitement de données vidéo et audio en temps réel avec le logiciel MAX. Les "input sessions" proposées par les créateur.trice.s du site internet interactif "Demokratie erLeben"/ "Viv(r)e la démocratie - un projet né de Coding da Vinci Westphalie/Région de la Ruhr - et l'équipe de "Make things talk", qui a présenté son projet "162 ways to die", devenu une boîte à outils variable depuis la participation à Coding da Vinci, ont donné un aperçu de ce que sont les bourses Coding da Vinci et insufflé inspiration aux participant.e.s.

Durant les 7 semaines de "sprint" désormais en cours, les équipes continuent de travailler sur leurs projets avant de nous les présenter le 4 juillet 2020 lors de l'événement de clôture. Nous sommes très impatient.e.s de vivre ce moment et nous mettons de ce pas aux préparatifs de la prochaine étape. Les détails concernant la clôture de ce hackathon transfrontalier, bilingue et numérique seront publiées ici début juin.